ISB Water installe une solution dans un parc d’ADOMA pour assurer le désembouage et l’équilibrage du réseau de chauffage

par / lundi, 29 juillet 2013 / Publié dans Chauffage

Trois jours après l’installation de la technologie innovante développée par le leader du traitement galvanique de l’eau à anodes actives, le réseau de chauffage de 4 bâtiments d’un parc d’ADOMA a retrouvé son activité normale, matérialisée par une variation de température inférieure à 1 °C.

PARIS, le 15 Septembre 2010. Aujourd’hui selon le Centre français de l’anticorrosion (CEFRACOR), l’embouage et la corrosion représentent environ de 1 à 3% du PIB mondial. Pour répondre à ces enjeux, l’entreprise innovante française ISB Water, membre du pôle de compétitivité Advancity et soutenue par OSEO, le CRITT, a développé de nouvelles solutions qui permettent à ses clients de clarifier parfaitement l’eau pour une meilleure diffusion de la chaleur et de réduire de 7% en moyenne leur consommation énergétique.

Présente dans 55 départements, Adoma, acteur majeur de l’insertion par le logement en France, intervient au côté de l’Etat et des collectivités locales pour offrir des solutions de logement à des personnes ne pouvant accéder au parc social traditionnel. En sa qualité de maître d’ouvrage, Adoma a engagé, avec l’aide de l’Etat et le concours des collectivités territoriales, un programme d’investissements d’un montant de 22,8 millions d’euros.

C’est dans ce cadre que les 4 bâtiments de la Résidence « Brierette » à Digoin (71) ont été traités. Ce site datant des années 70 rencontrait des problématiques d’embouages de son chauffage au sol conduisant à des différences de températures pouvant atteindre 4°C à 7°C entre l’allée et le retour de certains bouclages. Certains appartements était surchauffés alors que d’autres restaient inchauffables. Après plusieurs tentatives de désembouage et d’équilibrage, Adoma a fait appel à l’entreprise Kerio qui a installé la technologie innovante d’ISB Water pour rétablir le bon fonctionnement du réseau de chauffage. Il souhaitait bénéficier d’une solution définitive curative et préventive ne nécessitant pas de maintenance. Dans le cadre de leur démarche de développement durable, il voulait également limiter leur impact environnemental et s’affranchir de l’utilisation de consommables et de produits chimiques.

Mais au-delà de leur engagement écologique, le risque de percement du chauffage au sol emprisonné dans la dalle rendait très risqué l’utilisation de méthodes traditionnelles par injection de dispersants. Un tel inconvénient aurait condamné définitivement le réseau et aurait impliqué des coûts considérables de mise en place d’une alternative de chauffage. En effet, les fuites d’eau dans la dalle de béton auraient pu remettre en cause l’intégrité structurelle des bâtiments.

Enfin, Adoma cherchait surtout une solution définitive sans être obligé d’intervenir à nouveau tous les trois à cinq ans et injecter en permanence des filmogènes coûteux et dangereux pour le milieu aquatique.

En France, les chiffres du coût de la corrosion sont estimés à 30 milliards d’Euros par an selon une étude de l’ENSAM (Cuvette (08/09/2008). Une partie non négligeable de ce montant concerne bien évidemment tous les réseaux d’eau. « Les réseaux de chauffage rencontrent au fil du temps des problèmes de corrosion, de boue dans les radiateurs, les chambres ne chauffent plus correctement. La remise en état avec les solutions actuelles coûte très cher. Aujourd’hui avec cette nouvelle technologie, on peut envisager d’entretenir les réseaux sans gène quelconque, sans conséquence pour l’environnement et réduire également les budgets alloués à ces opérations » Explique M. Jean Guyot agissant en qualité de Conducteur d’Opérations Fluides d’Adoma – Direction Régionale Nord-Est à Metz, et en précisant « Trois jours après l’installation, nous n’avons plus connu de problème d’équilibrage sans qu’il y ait percement de tuyaux ou une gêne quelconque. »

« Avec la solution ISB Water, on dispose d’une clarification ultime du fluide caloporteur. L’eau diffuse mieux la chaleur. On a constaté également en moyenne une baisse de 7% sur les factures énergétiques ». Commente Grégoire Profit, Dirigeant – Fondateur ISB WATER en charge de la Recherche et Développement.

ISB WATER compte également parmi ses partenaires des institutions et des industriels de renoms tels que les Chambres de commerces et d’industries, les missions économiques des Ambassades de France, Bouygues, GDF-Suez, le CEMAGREF et le SIAAP.

Télécharger cet article en PDF

Laisser un commentaire

Vous devez êtreconnecté pour publier un commentaire.

HAUT

Vous êtes un professionnel ?
Visitez notre site professionnel ici

Nous serions ravis de vous faire parvenir de plus amples informations sur nos solutions. Pour cela, merci de remplir ce formulaire en nous indiquant la ou les solutions qui vous intéressent. Cliquez ici